Cap Nord 

Cap Horn 

Une expédition artistique et scientifique

soutenue par le programme « Mondes Nouveaux » du Ministère de la Culture

Une mission de 18 mois

Partir à la voile de Bretagne pour relier le cap Nord au cap Horn en 2023 et 2024 ? C’est le défi que nous nous lançons pour aller à la rencontre des saamis du nord de la Norvège et poursuivre les recherches avec les yagan, haush et selk’nam du sud du détroit de Magellan.

Après une dizaine d’années de recherches dédiée aux peuples du Finis Terrae sud de l’Amérique latine et dix ans après sa première expédition en solitaire en Terre de Feu, Lauriane souhaite réunir les deux hémisphères à la voile et à pied, en équipage réduit (2 personnes), convaincue que les problématiques des peuples avec lesquels elle travaille au sud trouvent un écho dans l’extrême nord de l’Europe.

Cette expédition de 18 mois se déroulera à bord d’un côtre en acier dessiné il y a 50 ans par Louis Van de Wiele et rénové pour l’occasion par nos soins. Sont associées à ce projet des conférences, des expositions audio-visuelles et… la rédaction d’un livre, aboutissement d’années d’exploration avec les peuples autochtones des extrêmes sud et nord..

Les étapes

Cette expédition longue, du cap Nord au cap Horn, débutera en janvier 2023 au départ de Bretagne et cap au nord, vers la Norvège. Après un passage par l’Ecosse pour préparer l’expédition chez les Samis avec Tim Ingold (professeur émérite à l’université d’Aberdeen), nous ferons une remontée progressive à la voile jusqu’au cap Nord, en passant par Tromsö et les innombrables îles qui composent la côte norvégienne, à la rencontre des habitants et plus particulièrement des saamis lors de leurs activités de pêche et d’élevage de rennes. L’un des objectifs est de comprendre les liens entre le “joik” (chant) et les lieux, et d’imaginer avec eux une forme cartographique qui placerait l’humain au centre, en tant que donneur de sens aux espaces.

En juillet nous entamerons notre descente retour vers le sud, avec une arrivée prévue à Arles pour la quatrième édition du festival Agir pour le Vivant avec au programme exposition, visite du navire et conférences.

Cette première étape sera aussi le point de départ de la deuxième, cap cette fois vers la Patagonie. Nous prévoyons de partir début septembre pour une arrivée en décembre à Ushuaia. Ce voyage nous fera faire étape aux Canaries, au Cap Vert, au Sénégal, en Gambie, en Guinée-Bissau, au Brésil, en Uruguay et en Argentine. De décembre 2023 à juillet 2024, nous étudierons les territoires yagan, haush et selk’nam avec pour la première fois pour l’association la possibilité de réaliser ces explorations par exemple à bord en compagnie de marins pêcheurs yagans, fins connaisseurs des lieux de vie de leurs ancêtres. Et le mode d’expression cartographique imaginé au nord trouvera peut-être un écho aussi au sud!

Cette étape sera suivie d’une exposition et de conférences lors de la cinquième édition du festival Agir pour le Vivant en août 2024, mais aussi de l’écriture d’un livre reprenant l’ensemble du projet et avec en toile de fond la genèse des recherches et expéditions menées en Patagonie depuis 2011 par Lauriane.

“Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ;

elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer.”

Voltaire

L’équipage 

Damien Treutenaere

Après plusieurs expériences de navigation en Norvège et sur la côte Est du Groenland, l’appel de la glace est resté et Damien a rejoint le projet en tant que skipper.

Il est diplômé du brevet de Capitaine 200 Voile (2007) et du BEES voile 1°degré (2004), compétences aussi complétées par celles acquises lors de ses activités précédentes d’éleveur en aquaculture et pisciculture (Ecosse, Irlande). En parallèle de convoyages en Méditerranée, Antilles, Atlantique, … il enseigne la voile avec patience et pédagogie depuis plus de 15 ans et est aussi formateur au sein de centres maritimes et encadrant des matelots, capitaine 200 voile et BP croisière.

Lauriane Lemasson

Preneuse de sons, photographe et chercheuse (géographie, ethnologie et acoustique), elle est spécialiste de l’extrême sud de la Patagonie. Elle y travaille depuis plus de 10 ans et y a réalisé et dirigé plusieurs expéditions scientifiques, dont l’une parrainée par l’UNESCO en 2018, à bord d’un voilier pendant trois mois dans les canaux de l’archipel du cap Horn en automne-hiver.

Elle publie des articles, expose ses photos et sons, donne des conférences scientifiques et tous publics (Europe, Canada, Amérique latine, Russie) et apparait régulièrement dans les médias (ex : magazine Géo, émission sur France Culture, podcasts, …). Elle est aussi mécanicienne (Marine Marchande) et second lors de cette expédition.

Toupie

Si elle pouvait parler, elle aurait beaucoup à raconter de ses aventures en toutes saisons depuis 11 ans sur les crêtes des montagnes et des vagues. Pour cette welsh corgi pembroke, le navire n’est pas « un » navire mais SON navire, aboyant sur l’équipage au premier faséiement de voile inacceptable. Elle est aussi championne pour repérer la présence d’animaux marins et se caler au chaud et en sécurité par mauvais temps. La mascotte du bord !

Août

2023

Festival Agir pour le Vivant #4

L’expédition « Cap Nord – Cap Horn » sera à l’honneur de la prochaine édition du festival arlésien, partenaire de ce projet. Au programme conférences, expositions photographique et sonore, et visite du navire amarré spécialement pour cet évènement sur les rives du Rhône. 

}

dernière semaine d'août 2023

Arles, Occitanie, France

Août

2024

Festival Agir pour le Vivant #5

Une fois n’est pas coutume, l’équipe de l’expédition sera présente pour cette nouvelle édition du festival, mettant cette fois à l’honneur la deuxième partie de l’expédition se déroulant en Patagonie et après un convoyage de 7000nm.

}

Dernière semaine d'août 2024

Arles, Occitanie, France

Contact

karukinka@outlook.com
+33 6 04 65 22 08

Suivre nos actualités